Close

MAMA PETULA

textes de Marie-Anne Bruschi

Cassandre Montoriol - MAMA PETULA

Dès que vous croisez sa route, vous vous dîtes que vous avez du pot de tomber sur une fille aussi passionnée. Et parce qu'elle en connaît un brin sur la question, elle vous conseille illico sur la plante qu'il vous faut. Elle s'appelle Caroline Ciepielwski, mais c'est avec Mama Petula qu'elle s'est fait un nom. Aux Grands Voisins, l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul investit en lieu hybride (jusqu'à fin 2017), elle possède un atelier qui lui fait office de concept-store végétal le week-end. Dans ce lieu rien n'est laissé au hasard. Chaque pot est à sa place.  "Il faut un esthétisme, de l'harmonie. Si les plantes sont reposantes pour l'œil, elles vous calmeront et vous apaiseront. Une plante, c'est un lien."

Cassandre Montoriol - MAMA PETULA 2

"J'ai demandé très jeune une plante à mes parents, avant même d'avoir une poupée !"

Caroline a toujours aimé jardiner. Enfant, elle adorait s'occuper de ses plantes comme d'autres jouent à la poupée. Une fibre qui lui vient de sa grand-mère qui était "à fond dans les boutures" et collectionneuse d'articles sur le jardinage. Apparemment, ce n'est pas la seule fillette du genre puisque régulièrement des parents débarquant aux Grands Voisins lui avouent que c'est leur fille qui a voulu venir parce qu'elle collectionne les plantes !

Cassandre Montoriol - MAMA PETULA 3

"Si votre plante se sent bien, elle sera belle et vous serez content"

Rien à voir avec un phénomène de mode, depuis plus de 17 ans, Caroline travaille la plante. Très vite, elle commence des études de jardinage. Enchaîne avec du paysagisme, des pépinières... Aujourd'hui, outre son concept-store, elle conçoit des espaces pour des boutiques (Sézane, Marie Sixtine...), des restaurants, réalise des aménagements éphémères, des stylismes pour des shootings et même le samedi matin des ateliers pour les 3/5 ans pour apprendre ce qu'est la terre (à 10h30 inscription par mail 15€/1h).`

"Il y a une plante pour tout le monde"

A chacun de trouver le bon pot ! Avant de conseiller une plante, elle demande aux gens : "c'est quoi votre problème ? "S'ils lui répondent qu'ils ont tendance à trop arroser, alors elle leur propose une plante qui a de gros besoins d'eau, si c'est l'inverse, une autre qui devra sécher entre deux arrosages. "C'est important de transmettre. Je suis fascinée par les gardiennes d'immeubles et leurs plantes. J'en ai repéré une, place des Vosges, qui possède une collection incroyable! Souvent, elles en ont beaucoup parce qu'elles gardent les plantes des autres et puis elles bidouillent comme à Barcelone... J'aime bien l'idée de récup. On n’est pas obligé de dépenser des fortunes pour une plante ! "